Domaine de Castelnau : dernière ligne droite pour la sauvegarde du patrimoine naturel vendrois

Quinze jeunes agriculteurs de Vendres, Lespignan et Sérignan pourraient s’installer sur les terres mises en vente par le Conservatoire du littoral pour faire de l’agriculture bio et en circuit court dans une dynamique de développement durable.

La vente des terres du Domaine de Castelnau est une véritable opportunité dans une région où les terres sont très convoitées… et très chères, voire trop chères pour les agriculteurs.

Dimanche 12 mai, ils étaient tous présents au domaine de Castelnau de Vendres  pour défendre un projet collectif et solidaire.

Municipalités de Vendres, de Lespignan, de Sérignan,  Communauté de communes de la Domitienne, Département de l’Hérault, Région Occitanie, associations telles que Patrimoine et nature, les Amis de Vendres, la société de chasse, le Parc culturel du Biterrois, caves coopératives  et agriculteurs se mobilisent pour ce projet.

Grâce à l’intervention, de l’association Terre de liens, spécialisée dans la protection des terres agricoles, une candidature de sauvegarde a été déposée.

Si ce projet est social, car il crée 15 emplois plus ceux induits et fait vivre 15 familles, il est aussi économique, environnemental et citoyen. L’enjeu est bel est bien de choisir entre la marchandisation et le bien commun.

Ce projet collaboratif est en compétition avec deux autres. La Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement agricole), mandatée par le Conservatoire du littoral, rend sa décision le 24 mai 2019. Il ne reste qu’à espérer pour ces 15 familles et pour l’aménagement raisonné du territoire que le projet présenté par Terre de Liens sera retenu. L’Agora du Biterrois vous tiendra bien entendu informés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *