Brèves biterroises…

Le tête de liste communiste et « l’imposture de l’extrême droite »
Clara Gimenez, n°2 du PCF 34, Nicolas Cossange, secrétaire département, Ian Brossat, tête de liste aux européennes et Aimé Couquet, élu municipal d’opposition à Béziers.

Avant de participer à un grand meeting à Montpellier, jeudi 9 mai, Ian Brossat, tête de liste du parti communiste pour l’élection européenne, a fait une halte à Béziers, invité par Nicolas Cossange, secrétaire départemental. Il a voulu « dénoncer l’imposture de l’extrême droite », dans une ville tenue par Robert Ménard. Pour lui, c’est le PCF qui propose une « alternative sociale à Emmanuel Macron ». Et à Béziers, « l’extrême droite a choisi depuis des années de répandre des idées de haine ».

Ian Brossat, qui est adjoint au maire de Paris Anne Hidalgo, n’a pas la volonté de s’immiscer dans l’élection municipale à Béziers. Même s’il reconnait : « On va tout faire pour que Robert Ménard perde. » Sur ce point, on sait que  le leader local du parti communiste Nicolas Cossange est positionné.

Question de maire

La question de Gwendoline Chaudoir, première édile de Portiragnes (lire aussi p. 6), est pleine de bon sens et certainement partagée par tous les élus de France et de Navarre. Elle concerne le scrutin européen et la présence de trente-quatre listes. « Tout le monde est parti, je ne sais pas comment on va les afficher, c’est une simple question de maire. Et le jour des élections, comment on va faire ? » La réponse ne saurait tarder.

Ménard soutient le RN quand ça l’arrange

Ces derniers mois, le maire de Béziers Robert Ménard l’a souvent répété : il repartira à l’assaut de la mairie en 2020 sans l’étiquette du RN. Début mai, il a pourtant  annoncé qu’il voterait pour la liste de Jordan Bardella soutenue par Marine le Pen. Son épouse, la députée RN Emmanuelle Ménard, hésite à voter François-Xavier Bellamy, des Républicains. Doit-on penser que le couple Ménard mange à tous les râteliers ?

Inauguration des nouveaux locaux de « La Gorge Fraîche »

L’inauguration de la brasserie artisanale Bar-boutique « La Gorge Fraîche » a eu lieu samedi 4 mai au Quai Port Neuf de Béziers, à l’occasion d’une soirée de fête.

Ludovic Lasserre et Mathieu Debilliers, les fondateurs de l’entreprise, ont entièrement restauré l’ancien site des Carrosseries du Languedoc, au bord du canal du Midi, désormais baptisé « Le canal du demi » !

Ces enfants du pays, ont concrétisé une idée née il y a vingt ans dans le lycée de la Trinité à Béziers. Au carrefour de la passion de la bière et de l’amour du midi de la France, La Gorge Fraîche est un produit de terroir porté par les valeurs de ses créateurs et un hommage à notre région méridionale.

Adresse : 2, avenue Joseph Lazare 34500 BEZIERS (Quai Port-Neuf, derrière le Polygone au niveau du rond point du Pont Noir)

Solidarité pour Notre-Dame : une voix dissonante

Le Maire de Capestang, Pierre Polard, a indiqué sur sa page Facebook sa volonté de voter « contre » un appel aux dons pour la restauration de Notre-Dame, lors du prochain conseil municipal.

Selon l’élu France Insoumise, le budget de la Commune, dans un contexte de tensions sur les finances locales,  doit d’abord servir à la restauration du patrimoine local.

Ensuite, il estime que la solidarité nationale doit être du ressort de l’Etat. Or, selon lui, l’Etat s’est privé de moyens en faisant, depuis des décennies, des cadeaux aux plus aisés.

Et de conclure : « Bref, que l’Etat prenne ses responsabilités. Si nos dirigeants préfèrent organiser l’affaiblissement fiscal et donc des moyens de la puissance publique, qu’ils en assument les conséquences ! Et notamment la nécessité de s’en remettre à la charité des « premiers de cordée », en tout cas ceux qui voudront bien consentir à donner une petite partie de ce qu’il n’ont pas payé en impôts. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *