Ren’art, entre innovation sociale et projet bio

Rencontre avec Cécile Couraud, Chef de projet et Responsable événementiel
Cette Société Coopérative associera sur un même lieu Une ressourcerie, Un restaurant-bistrot-vitrine avec programmation évènementielle (concerts, films, expos…) un ardin : maraîchage permacole, zen, bio

Comment est né le projet ren’Art ?

Sur mon initiative lancée en mai 2017, il a d’abord fallu rencontrer le sictom Pézénas qui s’occupe du traitement des déchets. Il y a différentes formes de ressourceries, pas forcément à partir de déchèterie, mais c’était mon souhait. Le Sictom a nous a soutenu. La 2è étape a été de candidater chez I’Alter’Incub, un incubateur pour projet socialement innovants à l’Union régionale des sociétés coopératives à Montpellier. Le fait d’être en incubateur nous a rendu légitimes auprès de nos partenaires.

En novembre 2017, pendant la phase de pré-incubation, on a organisé une présentation du projet à Pézenas au foyer des campagnes dans l’idée de faire une simulation à petite échelle de notre futur lieu.

Quel a été le résultat?

Le collectif s’est fondé en novembre 2017. La soirée a été un succès, on a reçu plus de 500 personnes. On a pu montrer tous les aspects du projet :  la friperie à l’étage, une salle transformée en restaurant, un concert, le hall qui est devenu une salle d’expo-ventes. C’est fabuleux de voir des objets destinés à être jetés qui ont pu être vendus après transformation en leur donnant un autre usage que celui initialement prévu.

En mai 2018, on a appris qu’on était lauréat d’un concours national lancé par le Ministère de la transition écologique et solidaire sous M. Hulot. On a un financement Ademe de 100 000 euros pour le fonctionnement, c’est ce qui nous a vraiment lancé.

Avez-vous rencontré  des difficultés ?

Trouver le bon endroit ! Puisque le projet est de créer un lieu de rencontre coopératif et culturel en circuit court, organisé autour d’une ressourcerie / bistrot potager avec un petit pôle animation (atelier réparation, création, fabrication, couture et un peu d’évènementiel le week-end dans l’enceinte du bistrot ). Il nous fallait un grand espace pour le stockage de la ressourcerie, un terrain pour le maraîchage bio qui alimentera directement notre restaurant et accessible à pied depuis le centre-ville vu qu’on a vocation à être un lieu d’accueil pour les structures d’insertion.

Où en êtes-vous maintenant?

L’été dernier finalement, on a trouvé le lieu de nos rêves sauf qu’il fallait l’acheter. Du coup, on a recalibré le projet pour cette acquisition immobilière. Une de nos adhérentes a proposé un prêt conséquent, on a eu une subvention de la part de la Région (80 000 euros). Le 12 février, notre association est devenu une coopérative, on est 37 associés et on a réunit 20 000 euros. On s’achemine vers la signature et on s’apprête à démarrer le chantier de rénovation, car c’est un ancien domaine viticole à 10 minutes du centre-ville.

Quand ouvrirez-vous à Pézénas?

L’idée, c’est d’ouvrir les portes en octobre 2019.

En attendant, nous sommes installés à Caux. On a eu une boutique éphémère dans le centre historique de Pézenas puis la municipalité de Caux nous a proposé ces anciens ateliers. On y ouvre deux jours et demi par semaine, uniquement avec des bénévoles.

Qu’y trouvera t-on concrètement?

Le bistrot, la ressourcerie et l’animation, avec les ateliers qui répondent à la demande des gens (réparation, stage thématique, couture, culinaire, linogravure à partir de matériel de récup) et un petit peu d’événements : concerts, artistes locaux émergents. Le bistrot potager sera un restaurant d’une quarantaine de couverts, avec avec des légumes frais et bio et en 2020, on embauche un cuisinier à temps plein.

Tout sera en circuit court, on va travailler avec des producteurs de Pézenas, des vins naturels, un service goûter enfants avec une aire de jeu. Le but, c’est d’apporter la convivialité nécessaire au développement des autres activités notamment la ressourcerie. On peut ne pas être intéressé par la permaculture, la réduction de déchets, l’environnement et juste chercher un endroit sympa pour boire un coup, c’est la philosophie de notre lieu. On vient chez nous et on découvre une autre approche de l’agriculture, de la gestion des déchets, un autre mode de consommation.

Ce lieu fonctionne sur la synergie des activités et l’innovation. On est un projet en co-construction : on part des compétences de l’équipe et on va construire un programme.

Quelles sont les prochaines étapes ?

La signature du compromis de vente ! Puis le lancement du chantier de rénovation : on va avoir besoin de bénévoles ! On va aussi lancer une campagne de crowdfunding et un appel à coopérateurs au moment du démarrage du chantier ! Toutes les forces vives sont les bienvenues !  Des gens intéressés par le projet qui ont des compétences administratives ou comptables (il y a un poste à pourvoir). Les gens peuvent nous suivre sur notre site ou Facebook pour l’annonce de notre événement pour fêter la signature.

Ren’art

http://lerenart.fr/

https://www.facebook.com/reNartRessourcerieMaraichageBistrot/

Les  magasins d’exposition et de vente sont à ce jour:

4 rue de l’Herbette à Caux (34720)

Ouverture les mardis et samedis de 10H00 à 18H30 + le mercredi après-midi de 14H00 à 18H00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *