L’ASPTT, tous les sports, pour tous

Longtemps réservés aux fonctionnaires des Postes et des Télécoms et à leurs familles, les ASPTT accueillent désormais tout le monde, sans distinction de métier. De la randonnée au Yoga en passant par l’incontournable pétanque, il y en a vraiment pour tous les gouts.

La marche nordique est de plus en plus populaire

L’ASPTT est une des grosses associations sportives de Béziers. Fondée en 1944, elle compte aujourd’hui 250 adhérents. Son président est Max Germain depuis aout 2018. Issu de la section pétanque, il doit d’abord faire connaitre sa structure.

« Il n’y a aucune condition. Ni le lieu de résidence, ni le métier. » Le temps où l’ASPTT était réservé aux fonctionnaires de la Poste et des Télécom est révolu. Pour preuve, les employés des ex-PTT ne représentent plus que dix pour cent des adhérents. Sur Béziers,  douze sections sont actives, la pétanque étant la plus importante avec 80 membres. Il y a aussi du yoga, du pilates, de l’informatique,  du tennis,  de la marche ou encore de la randonnée et même de la motricité pour enfants de 3 à 6 ans.  Historiquement, c’est le cyclotourisme qui est à l’initiative des ASPTT, dont l’origine date de 1898, à Bordeaux. Sur Béziers, deux des sections les plus importantes ont été le ski et la voile, qui se menaient grâce à des collaborations avec les centres de loisirs des PTT, à Font-Romeu pour le ski, à Vendres pour la voile.

Le club de randonnée avec Marc Brouet aime voyager

« A la rentrée,  présente Max Germain,  nous aurons  une section de gym douce post opératoire. Ce sera notamment destiné aux femmes qui ont subi une mastectomie après un cancer du sein. La motricité des bras est souvent délicate ensuite. » Ce cours sera dispensé par une animatrice spécialement formée. Actuellement, les femmes représentent un tiers des sociétaires.

Max Germain s’efforce de gérer la structure le mieux possible. L’exemple de l’ASPTT Narbonne, qui a fait faillite il y a quatre ans et qui a disparu, ne devrait pas se reproduire ici. L’ASPTT régional surveille tous les comptes de près.

La pétanque, autour du président de l’ASPTT Max germain, est très populaire

Avant la privatisation des PTT, il suffisait de demander de l’argent pour en avoir, le soutien des maisons mères était inconditionnel. Les choses ont bien changé et la moindre économie ne peut être que bénéfique. En bon gestionnaire, Max Germain, par ailleurs ancien commerçant, a renégocié le loyer de son bâtiment à la baisse et réduit certaines facture, notamment la téléphonie. C’est comme ça que Max Germain construit le futur. Il aimerait rester président encore au moins deux ans, le temps de passer la main correctement et sereinement. D’ici là, il doit s’attaquer à un autre chantier : exporter l’ASPTT dans les villages du Biterrois. Ce serait un bon moyen de se faire connaitre et pourquoi pas permettre à nouveaux sportifs, plus jeunes, d’adhérer.

Les activités

Qi-gong taï-chi ; gym d’entretien ; stratching ; pilates ; yoga ; step ; randonnée ; marche nordique ; informatique ; tennis ; kidisport (3-6 ans) et pétanque.

Contact

La plupart des activités se pratiquent au siège 72 avenue Georges-Clemenceau. Tél. : 04 67 01 74 77 ; 06 13 85 56 66.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *