Bar restaurant « L’Escale » chez Nico et Greg : du sincère dans l’assiette

C’est surtout l’histoire de deux amis Nico et Greg qui décident en aout 2004 de reprendre une institution: le bar restaurant « l’Escale ». En effet, cette veille maison avait déjà la réputation d’être, il y a plus d’un siècle, l’un des restaurant « populeux » les plus fréquentés de la ville, l’endroit où de nombreux ouvriers des usines Fouga ou de la SNCF venaient se restaurer. C’était à l’époque où l’essentiel de l’activité économique était industrielle.

Malgré tout, nos deux potes, après une quinzaine d’années, perpétuent toujours la grande tradition des restaurants populaires. Il convient de souligner que, dans le monde des affaires, une si belle et longue amitié fait figure d’exception. Et c’est cette vraie amitié, sans faux semblant, que l’on respire dès que l’on franchit le seuil de ce restaurant. Ici, la tradition est restée maitresse. À l’ancienne pourrait-ton dire.

Non, ici, vous ne rencontrerez que des gens « vrais ». Autour du bar bondé, avant de passer à table, vous pourrez devant une boisson anisée ou un joli petit rosé bien de chez nous écouter Michel, ouvrier dans le bâtiment, se lamenter sur l’état catastrophique du xv de France, à moins que Matthieu, chauffeur routier de son état, ne vous enveloppe de ses bras puissants pour vous raconter l’air malicieux, la dernière blague à la mode. Ici, les poignées de mains sont franches : tout respire cette humanité rustre, tangible, franche. Comme l’écrivait en son temps, le grand « Georges » ce ne sont peut-être pas des amis de luxe, des petits Castor et Pollux, ce ne sont pas des amis choisis par Montaigne et La Boétie, mais sur le ventre ils se tapent fort les copains d’abord.

La cuisine est bien évidemment à l’image du lieu. Simple, sans chichi ni fioritures mais toujours de qualité et sincère. Le menu change quotidiennement, mais on retrouve toujours bien évidemment les incontournables de la cuisine de bistrot comme par exemple les encornets farcis à la sétoise, une sublime tête de veau ou  de fabuleuses tripes. Pour 14 euros, vous aurez donc droit à une entrée, un plat et un dessert, le vin et le café vous seront offerts par la maison, avec en prime  ce supplément d’âme et d’humanité qui n’a pas de prix.

Bar Restaurant « L’Escale » chez Nico et Greg

10, place des alliés 34500 Béziers

Téléphone 04 67 28 53 55

Ouvert du lundi au samedi. Service jusqu’à 14 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *