Patrimoine et Nature, une association en pointe pour la valorisation et la préservation de l’étang de Vendres

Depuis 1999 l’Association Patrimoine et Nature œuvre pour le respect et la mise en valeur du patrimoine naturel et historique vendrois et au delà pour la préservation des espaces naturels sensibles. Autour de son président Jean-Claude Crespo et de son trésorier Serge Camat, l’association qui compte environ 175 membres dont plus d’une centaine sur la commune de Vendres, ne ménage pas ses efforts pour préserver et valoriser l’étang de Vendres.

Protégé par le Conservatoire du Littoral depuis les années 1980, il s’étend sur 1800 hectares. Les constructions immobilières y sont interdites, ce qui limite l’expansion démographique de la commune. Ce site est en effet riche en biodiversité. Jean-Claude Crespo se réjouit : « Environ 300 oiseaux migrateurs trouvent refuge lors de leur passage et dix espèces d’oiseaux y vivent en permanence mais nous sommes témoins du réchauffement climatique, des espèces comme le butor étoilé migrent vers le nord et s’installent ici pour trouver un climat plus tempéré ».

Pour faire en sorte que ce patrimoine commun à tous soit au cœur des préoccupations, l’association organise des visites découvertes en direction du grand public et des scolaires : construction de plateformes de nidification, création d’observatoires d’oiseaux. Pour Jean-Claude Crespo : « Quand on est petit, ça reste ancré dans la mémoire, ce sont des petites graines qui germent ».

Le site de l’étang de Vendres est également riche par son histoire. Il est situé sur une ancienne villa gallo-romaine temple de Vénus du 1er siècle après JC. Un partenariat avec l’université de Grenoble a été noué depuis 2008 pour mener à bien des fouilles et la restauration de cette villa. De nombreux vestiges témoignant de l’occupation des rives de l’étang dès l’âge de Bronze ont été réunis dans une salle à Vendres au siège de l’association Patrimoine et Nature avec l’aide de l’historienne Monique Clavel-Lévêque.

L’association fédère plus d’une quinzaine d’associations locales lors de l’organisation de la fête de la transhumance au printemps qui symbolise le renouveau du pastoralisme. 140 bénévoles se mobilisent chaque année pour faire de ce rendez-vous une grande fête. Jean Claude Crespo précise que l’association a noué des contacts avec de nombreux partenaires : « Nous travaillons avec l’aide de collectivités publiques comme l’Union Européenne, le Conseil Régional, le Conseil Général, la mairie de Vendres et les autres communes de la Domitienne ».

A noter qu’une  présentation en 3D aura lieu le mercredi 30 janvier 2019 à 17h en mairie de Vendres « La villa Temple de Vénus, son domaine et ses paysages » par Georges Tirologos, Monique Clavel-Lévêque et André Lopez-Moncet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *