Un peu d’histoire : le 4 septembre 1870

A Béziers, comme dans bon nombre de villes françaises, il existe une rue du 4 septembre. Elle tire son nom du 4 septembre 1870.

En septembre 1870, le Second Empire est en guerre contre la Prusse. Alors que les soldats prussiens sont aux portes de Paris, l’empereur Napoléon III est fait prisonnier à Sedan. L’empereur captif, loin de Paris, son pouvoir et le régime impérial s’en trouvent forcément affaibli. Occasion idéale pour l’opposition parlementaire, qui souhaite instaurer un régime républicain.

Au matin du 4 septembre, le palais Bourbon (siège de l’Assemblée Nationale) est envahi par une foule de parisiens et de gardes nationaux, qui exigent l’instauration de la République. Affolée, l’impératrice Eugénie s’enfuit et trouve refuge chez son dentiste, avant de gagner au plus vite l’Angleterre.

Dans le petit groupe républicain, plusieurs députés se préparent à un illustre destin. Parmi eux, Jules Favre, Jules Grévy, Jules Simon et Jules Ferry. Il y a aussi et surtout Léon Gambetta, superbe orateur de 32 ans. Ils craignent d’être débordés par l’insurrection. L’urgence pour eux était d’éviter une révolution sociale dont ils jugeaient qu’elle n’était pas de circonstance au beau milieu d’une guerre déjà à peu près perdue. Jules Favre leur suggère alors de proclamer eux-mêmes la République à l’Hôtel de ville de Paris, comme aux plus beaux jours de la Révolution de 1789 ou des journées de Février 1848.

C’est donc au balcon de l’hôtel de ville de Paris, devant la foule réunie, que Léon Gambetta, député de Marseille, proclame la IIIème République, au milieu d’une liesse générale quelque peu surréaliste en regard de la situation militaire du pays.

Née de la défaite, toute la IIIème République sera marquée par la confrontation avec l’Allemagne, et deux guerres mondiales. Elle s’éteindra 70 ans après sa proclamation, en 1940, ce qui en fait tout de même le régime politique le plus long qu’a connu la France, après la monarchie capétienne (802 ans, tout de même). Et voilà pourquoi aujourd’hui encore, un peu partout en France, nous avons des rues et des places du 4 septembre !

Antoine Stark

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *